Quoi de neuf?

Cette boîte contient-elle réellement les restes de Jacques, le frère de Jésus ?




Voyez cette page en: anglais (english)

Cover of BAR - showing ossuary.

Selon l’agence de presse de la « Baptist Press », juillet 2003:

« L’antiquaire israélien, dont la découverte de ce qu’on a appelé l’ossuaire de Jacques qui a attiré l’attention du monde entier, a été arrêté à Jérusalem accusé d’avoir contrefait l’objet.

Oded Golan a été arrêté le 21 juillet et a comparu dès le lendemain au tribunal où la police a révélé que de l’équipement de contrefaçon – des pochoirs, pierres et contrefaçons en cours de réalisation – avait été retrouvé dans sa maison, selon l’Agence Associated Press.

On soupçonne Golan d’avoir contrefait non seulement l’ossuaire de Jacques mais aussi une autre trouvaille archéologique, une tablette de pierre portant une inscription de 2 Rois 12 réclamant des réparations du temple. Les deux pièces avaient fait trembler le monde archéologique et des érudits avaient longuement débattu de leur authenticité. L’ossuaire de Jacques contient une inscription sur le flanc qui dit, « Jacques, le fils de Joseph, frère de Jésus » - ce qui a conduit certains spécialistes à penser qu’il avait, autrefois, contenu les ossements de l’apôtre Jacques. Sa valeur était estimée à $1 à $2 million.

Selon l’AP, on met en doute désormais les deux trouvailles, même si Golan continue à affirmer leur authenticité.

L’AP a annoncé que même avant l’arrestation de Golan, l’Autorité des Antiquités Israéliennes avait déclaré au mois de juin que les deux pièces étaient des faux. Les spécialistes étaient arrivés à cette conclusion au sujet de l’ossuaire de Jacques en étudiant le processus d’altération dû au temps. Ils avaient déterminé que la patine, une couche mince qui recouvre la pierre et qui s’accumule au fil des années, avait été percée.

Cela dit, dans le numéro de juillet/août du « Biblical Archaeology Review » - où, pour la première fois on a mentionné la découverte de l’ossuaire de Jacques – le spécialiste Edward J. Keall affirme que de nouveaux tests renforce les arguments pour son authenticité. Keall est le curateur principal au Toronto Royal Ontario Museum, où l’on a exposé l’ossuaire l’année dernière.

Il affirme, « les études que nous avons entreprises nous ont convaincues que l’ossuaire et son inscription sont vraiment anciens et non un faux moderne. »

Keal maintient que l’altération climatique « s’est déroulée à une vitesse uniforme » et que l’inscription « s’est dégradée naturellement », à la même vélocité que les parties adjacentes de l’ossuaire. »

C'est lors d'une conférence de presse à Washington le 21 octobre 2002 qu'a été annoncée la découverte d'une inscription qui semble faire référence à Jacques, le frère de Jésus.

"Cela peut ne modifier en rien ce que la plupart d'entre nous croyons au sujet de débuts du christianisme, mais un archéologue de l'université de Madison, Wisconsin, affirme que cette découverte est néanmoins capitale ", rapporte Gordon Govier, producteur et invité de l'émission radiophonique 'The Book & The Spade' dans un récit de CHRISTIANITY TODAY ©.

" Jacques, fils de Joseph, frère de Jésus ", dit l'inscription en araméen, l'une des langues parlées au temps du Nouveau Testament. Ce texte a été gravé sur la face latérale d'un ossuaire, une boîte creusée dans de la pierre calcaire, fréquemment utilisée pour contenir des ossements dans les tombeaux juifs du premier siècle de notre ère.

[Pour en apprendre davantage sur Jacques]

Article in BAR about James' ossuary

Cette conférence de presse s'est tenue à l'instigation du 'Biblical Archaeology Review (BAR)', qui s'est exprimé dans son numéro de Novembre-Décembre sur ce qu'il appelle 'un événement marquant dans l'histoire de l'archéologie'.

Keith Schoville, professeur émérite du Département des Etudes Hébraïques et Sémites de l'Université de Madison, Wisconsin, et auteur du livre 'Biblical Archaeology in Focus', affirme : " Cette découverte cadre parfaitement avec la compréhension croissante qu'ont les spécialistes que le christianisme est profondément enraciné dans le judaïsme, auquel Jésus et ses premiers disciples appartenaient. "

Il ajoute : " Il s'agit là du plus récent indice de ce qui était déjà évident, mais souvent laissé de côté, après une étude minutieuse des écrits du Nouveau Testament. C'est suite à la destruction de Jérusalem et de son temple par les Romains en 70 après Jésus-Christ, que la scissure présente entre les Juifs qui croyaient que Jésus était le Messie annoncé et ceux qui ne le croyaient s'est élargie jusqu'à former un gouffre apparemment infranchissable. "

Hershel Shanks, directeur du BAR, a dit lors d'une interview par téléphone que l'ossuaire avait fait partie de la collection privée d'un citoyen israélien pendant environ 15 ans. " J'ai demandé à son propriétaire pourquoi il n'en avait jamais fait mention, et il m'a répondu qu'il n'avait jamais cru que le Fils de Dieu a pu avoir un frère. "

Ce fut en juin que Shanks apprit son existence, après que le propriétaire eut demandé à l'épigraphiste français André Lemaire de l'expertiser.

" (Le propriétaire) l'a acquis auprès d'un marchand d'antiquités arabe ", dit-il.

" Il ne l'a payé que quelques centaines de dollars. Le marchand d'antiquités lui a dit que cet ossuaire provenait du quartier de Jérusalem appelé Silwan, qui se situe juste au sud du Mont des Oliviers. Cet endroit regorge de grottes funéraires, au point que plusieurs personnes les utilisent comme caves. "

Des interrogations à propos de son authenticité se sont élevées du fait que l'ossuaire n'avait pas été découvert dans le cadre de fouilles archéologiques. Cependant, les experts mandés par le BAR ont estimé qu'il s'agissait effectivement d'un objet vieux de 2000 ans.

Shanks a demandé au 'Geological Survey' d'Israël de l'analyser. Le professeur John McRay, retraité du Collège Wheaton et auteur du livre 'Archaeology & The New Testament', affirme que leurs conclusions étaient convaincantes.

" L'usure de la pierre a été étudiée en laboratoire à partir de six morceaux distincts ", nous dit-il. " Ces vérifications, faites par des non-chrétiens, ont prouvé que la boîte date du premier siècle et qu'elle semble exempte d'altérations récentes. "

" Je n'ai aucun doute quant au fait qu'il s'agisse d'un objet datant du premier siècle ", dit Eric Meyers, professeur en Etude du Judaïsme au 'Bernice and Morton Lerner' et directeur du cours supérieur en Religion de l'université du Duke.

" Cet objet semble être la plus ancienne référence extra biblique et non littéraire à Jésus dans le contexte de l'Eglise chrétienne naissante, et il faut en reconnaître la portée. "

Au cours des dernières années, des centaines d'ossuaires, y compris celui du grand-prêtre Caïphe, vraisemblablement celui mentionné dans les Ecritures, ont été découverts par les archéologues. Certains portaient même l'inscription 'Yeshua' (Jésus) ou 'Jacques, fils de Joseph'.

Mais l'ossuaire qui nous intéresse dans ce cas-ci appartient-il vraiment au frère de Jésus de Nazareth ?

" Vous devez savoir que les trois prénoms mentionnés ici sont l'équivalent de nos Pierre, Jacques et Jean ", nous rappelle Meyers. " Il s'agit de prénoms courants au premier siècle. Mais ce qui me frappe le plus est l'usage de la formule 'frère de'. Les épitaphes de temps du Second Temple et du début de l'occupation romaine ne faisaient pas couramment mention des frères et sœurs. A mon sens, c'est là qui se situe le facteur décisif. "

Meyers est un archéologue qui a travaillé sur de nombreux sites en Israël. Bien qu'émerveillé par cette découverte-ci, il ne peut cacher le malaise qu'il éprouve lorsqu'il doit s'exprimer à propos d'un objet d'origine inconnue.

" Un tombeau tout entier a été pillé et son contenu vendu au marché noir ", se plaint-il. " Il nous manque toutes les autres informations qui auraient pu remplir les blancs. C'est vraiment triste, et c'est pourquoi nous ne voulons pas encourager le pillage des sites archéologiques et ce genre d'activité. "

Schoville dit la même chose : " Il est navrant que l'ossuaire ait été arraché d'un endroit inconnu par un pilleur de tombe clandestin. Nous ne pouvons qu'imaginer la quantité d'informations perdues à jamais à cette occasion ! "

Si l'ossuaire avait contenu des ossements, aurait-il été possible de déterminer les empreintes génétiques de la famille de Jésus ?

Ben Witherington, professeur du Nouveau Testament à Asbury Theological Seminary, croit que les eaux sont restés très peu de temps dans l'ossuaire.

Tenant compte de la tradition que les chrétiens du premier siècle ont quitté Jérusalem peu de temps avant sa destruction par les Romains en l'an 70 de notre ère, Witherington pense qu'ils ont pris les restes de Jacques avec eux. "C'est peu probable qu'ils aient pris l'ossuaire avec eux, c'est trop lourd," dit-il.

" Ils auraient probablement pris ses os car ils n'auraient pas voulu que sa tombe soit profanée par des Romains."

Witherington est intrigué autant par la beauté de l'Araméen cursive de l'inscription que par le texte lui-même. L'analyse graphologique aide aussi à dater l'ossuaire à environ l'an 62, date traditionnelle de la mort de Jacques.

"Il ajoute que l'inscription soutien la thèse que l'Araméen était encore une langue bien vivante parmi les juifs de cette époque, y compris parmi les disciples de Jésus."

Cette découverte a, selon lui, aussi certaines implications pour quelques doctrines catholiques, surtout les traditions au sujet de la virginité perpétuelle de Marie. "La tradition catholique principale est que les frères de Jésus étaient en réalité ses cousins parce que Marie n'a pas eu d'autres enfants, ou qu'ils étaient ses demi-frères dans le sens qu'ils étaient de fils de Joseph par un mariage antérieur," dit-il. "Cette inscription pourrait remettre en question cette doctrine-là."

La grande majorité d'érudits protestants croient que Jacques était un des frères cadets de Jésus, l'un de quatre mentionnés dans Mathieu 13:55, à ne pas confondre avec les apôtres, Jacques le frère de Jean ou Jacques le fils d'Alphae.

Il ne semble pas avoir été un disciples de Jésus pendant la vie de ce dernier, mais l'apôtre Paul, dans I Corinthiens 15:7 mentionne que Jésus est apparu à Jacques après sa résurrection. Jacques devint ensuite le premier responsable de l'église du premier siècle.

Jacques convoqua un conseil d'église afin de rencontrer les apôtres Paul et Barnabas (voir Actes chapitre 15). Il était également probablement l'auteur du livre du Nouveau Testament qui porte son nom. L'historien juif du premier siècle, Joseph, affirme que vers l'an. 62 le grand prêtre Anne, organisa la mort d'un certain "Jacques, le frère de Jésus appelé le Christ/Messie."

Shanks l'appelle "la découverte la plus importante dans l'histoire de l'archéologie du Nouveau Testament ." Il nous fournit pas autant d'information des temps anciens que les manuscrits de la Mer Morte,par exemple. Mais c'est le genre d'icône qui attirera et inspirera les croyants qui se déplaceront en masse afin de le voir quand il sera exposé…

"Nous nous préparons à l'heure actuelle, ajouta-t-il pour l'exposer en Amérique du Nord". "Le mois prochain 8,000 érudits de la Bible se réuniront à Toronto à leur assemblée générale. Nous aimerions qu'il y soit."

Après cela, il n'est pas sûr ce que va devenir l'ossuaire.

Pendant ce temps, Keith Schoville ajoute, "ne soyez pas surpris si une autre découverte de ce genre est annoncée dans les mois à venir."

"Est-il possible que d'autres trouvailles semblables fassent surface dans les années à venir, découvertes qui nous rapprocheront des événements qui entourent la naissance du hristianisme?" se demande-t-il.

"Penser autrement serait de passer à côté de l'inattendu qui caractérise tellement souvent la recherche archéologique. Qui sait ce qui se trouve caché dans des grottes funéraires ou enseveli sous la surface de la Terre Sainte? Nous avons été surpris et enthousiasmé maintes et maintes fois pendant ma vie avec des découvertes inattendues telles les Manuscrits de la Mer Morte, l'inscription 'Maison de David'  à Tel Dan, et la grotte funéraire et l'ossuaire de Caïphe, Grand Prêtre à l'époque de Jésus."

Auteur: Gordon Govier. Adresse : WNWC AM&FM, 5606 Medical Circle Madison WI 53719 | e-mail: scribe@broadcast.net; 1-800-373-9692.

Traduction : Virginie Thémans, Colin Howells

En savoir plus sur Jacques, le frère de Jésus - Cliquez

A-t-on retrouvé les tombes d'autres personnages bibliques ? Réponse

Supplied by Films for Christ. Copyright © 2002, 2003. All Rights Reserved. Ce texte apparut pour la première fois le 21 octobre 2002 sur le site de Christianity Today online - à l'adresse suivante www.christianitytoday.com. Utilisé ici avec la permission de Christianity Today International, Carol Stream, IL 60188.

Go to Films for Christ

ChristianAnswers.Net/francais
Christian Answers Network
PO Box 1167
Marysville WA 98270-1167
USA        

ChristianAnswers.Net
CAN Home
Shortcuts
Christian Answers Network HOMEPAGE and DIRECTORY
Go to index page